S'enregistrerAccueilFAQConnexion

Partagez | 
 

 Le siège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Mangolar
niveau 1
niveau 1


Nombre de messages : 45
Age : 98
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Le siège   8/11/2012, 23:42

L'armée des morts commence à s'affaiblir. Le nombre d'attaquant qui semblait jusqu'alors indéfini commence à soufflé. Chevaliers, goules, et autres monstres tombent les uns après les autres sous les lames aussi bien des géants que celle des elfes. Les machines de guerres maudites sont broyé par l'arsenal nain, et le nombre de mes généraux à sérieusement diminué.

Chez les géants, la défaite commence à se faire sentir, et pourtant, ni eux, ni les Elfes ne sont au bout de leur peine.

Le soleil commence à décliner, et les ombres sur le champ de bataille s'agrandissent. La victoire semble de mise et pourtant, il flotte dans l'air, un chant. Celui-ci n'est encore qu'en bruit de fond, et se distingue mal sur la musique du choc de la bataille. Puis au fur et à mesure que les minutes s'écoulent, la musique devient de plus en plus bruyante, de plus en plus forte.

Sur le champ de bataille, elle crée comme une accalmie. Chacun s'arrêtant pour savoir d'où viens ce qui semble être un chant incantatoire.

Sur le champ de bataille, il ne reste plus que quelques membres de l'armée des morts. Celle-ci semblant s'être fait complètement décimer. Et pourtant, des bois commence à sortir des créatures, habillés d'une même grande cape noir, qui cache leur visage.

Alors qu'ils sont regardés de tous. Tous lèves leur bras droit devant eux, et ce sont des milliers de lumières violettes qui parent à la rencontre des cadavres jonchant le champ de bataille.

Chacune des lumières est un nouveau souffle de vie pour un cadavre présent sur le champ de bataille. Géants, nains, goules, monstres, elfes, tous les cadavres se relèvent, et attaquent tous ceux qui passent à leur portée. Les dégâts dans les rangs aussi bien des cadavres, que de mes ennemies s'accrue, car bien qu'ils soient de nouveau en vie, ils ne sont pas capable de faire la différence entre ami ou ennemie. Mais la confusion est telle, qu'il m'importe peu de vraiment gagner, pour peu d'infliger de lourdes pertes à tous.

Mon armée maudite ne pourra pas gagner je le sait, je le sent. Sur ce champ de bataille se trouve celui qui devrait en être à la tête. Et qui pourtant se bat contre.


*Algalaran, mon maître, j'espère que nous pourrons mener votre plan comme vous l'aviez convenu.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Algalaran
niveau 9


Nombre de messages : 596
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Le siège   18/11/2012, 18:20

Le chant litanique se répercute sur tout le chant de bataille. Les morts reviennent à la vie et massacre aussi bien mes ennemis, qu'eux mêmes entre eux.

*Le plan a été lancé, quel dommage que je n'ai pus avoir plus de temps pour absorber des âmes. Quoi que...*

En un instant, j'agrandis la lame de mon épée, qui devient alors fine et souple, semblant à un gros fil. Avec ce fouet improvisé, c'est l'hécatombe dans cette masse de mort-vivant.

Ma lame a soif d'âme et de pouvoir. Chaque âme absorbée est une mesure de puissance de plus. Il me faut quelques minutes pour avoir un puissance démoniaque assez importante. Par magie je crée un monticule de terre qui m'élève au-dessus de mes hommes. J'use alors de magie pour amplifier ma voie pour que ceux autour de moi m'entende.


-Soldats ! Cette armée c'est levée dès lors qu'une nouvelle armée maudite est arrivé. Prenez vos armes, donner tous ce que vous avez, et allons tuer ces générateurs de magie noir ! Soldat tous avec moi !

Et alors suivit par des nains, des elfes soldats, et quelques mages présent sur ce côté du champ de bataille, nous nous lançons à l'assaut des nécromanciens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arc T'ill Illan
niveau 12


Nombre de messages : 908
Age : 26
Localisation : 78
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Le siège   18/11/2012, 19:00

Dès que les machines de sièges ennemis furent détruitent, les mages et moi-même purent arrêter de générer le bouclier protégeant la ville. Durant quelques heures, nous pûmes récupérer quelques peu nos forces en alternant nos présence sur le champ de bataille.

Puis vint le chant, et les morts qui se relèvent. Alors avec quelques mages, nous retournons sur les remparts pour contempler le désastre.

Les cadavres jonchent la plaine. Les morts relevés, une foi tuer redeviennent des cadavres sans vie. J'observe alors l'armée de nécromancien. J'en enregistre les flux magiques, les quelques failles, mais n'arrive pas encore à en trouver le flux principal. J'apostrophe un soldat qui nous a rejoins.


-Soldat, allez cherché tous les mages valident, et dite leur de nous rejoindre ici sur les créneaux ouest .

Quelques minutes s'écoulent, avant que tous y vienne. Je m'adresse alors directement à leur esprit.

-Mages ! En ce jour nous avons vaillamment combattu. Devant nous se dresse l'ultime rempart avant la victoire. Puisez dans vos dernières ressources, et unissons nos force pour bombarder cette armée.

Deux elfes posent chacun une main sur chacune de mes épaules. Moi les deux mains en avant, eux dressant leur main libre, suivit par les autres. Dans l'air de la bataille, toutes nos magie convergent en un point. C'est alors que des boules de feu se déversent du ciel sur l'armée ennemi. Les boules se fracassent sur un bouclier magique. Les cadavres réanimé, commencent alors à bouger plus lentement d'1/10ème de secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Värdklös
niveau 1
niveau 1


Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: Le siège   19/11/2012, 02:53

alors que tout semblait fini, alors que les barbares payaient le prix fort pour leurs actes de bravoures, le chant des nécromancien s'éleva, et tous les morts se relevèrent. Vardklos voyait d'anciens amis se battres contres ses hommes et il vit des geants morts vivants, Pires que dans la vie. Alors il prit une décision qui scella sa vie. Il chercha du regard le chef des géants et se tailla un chemin jusqu'a lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Algalaran
niveau 9


Nombre de messages : 596
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Le siège   25/11/2012, 19:09

Avec mon armé improvisé, nous avançons le plus rapidement possible. Des cadavres animés tombent sous le fil de mon fouet, que je fais redevenir épée en approchant de plus en plus le bouclier.

Une foi devant, je m’arrête quelques secondes le temps de reprendre mon souffle. Je tue la goule qui tentait de me tuer avant d’observer le bouclier de plus près.

Un coup de tonnerre retentit alors au-dessus de ma tête, et des boules de feu apparaissent et se fracassent contre le bouclier. En quelques secondes une fissure apparaît là où je me trouve.

J’y plante alors mon épée, ouvre une brèche, et y entre pour massacrer les nécromanciens, mes soldats sur mes talons. Dans la bataille qui s’en suit, je tente de repérer l’aura magique de Mangolar, mais les nécromanciens sont nombreux et me laisse peu de répit.


*Heureusement qu’ils n’ont pas conscience que j’ai changé d’apparence. Si quelqu’un aurait pu voir un étonnement dans leur rang à mon encontre, j’aurais eu bien du mal à devenir roi après la bataille.*

J’use alors du pouvoir emmagasiner dans mon épée, pour crée un arc-de-cercle noir, qui coupe 3 lignes d’une dizaine de nécromancien. Je génère ensuite un aiglon noir, qui s’envole et repère Mangolar. Sans plus d’hésitation, je file dans sa direction. En traversant la mer de nécromancien je brûle ceux qui s’approchent de moi. Je fini par arriver devant lui.

Il se jette alors sur moi, l’épée en avant. Je pars et tente de lui enfoncer ma lame entre les côtes. Il se retourne et part magnifiquement, en éjectant la lame de mes mains. Il me tient alors au bout de son épée. Il me faut alors une fraction de seconde pour élever mon épée dans les airs et le traverser au niveau du cœur. Je prends alors mon épée par la poignée et le soulève dans les airs devant moi.


-Tu es né maudit, tu mourras maudit. Maintenant retourne à la poussière don tu es issu.

Au moment même où je fini ma phrase, son corps se dissous sous forme de cendres. Alors le bouclier se brise, laissant alors l’armée maudite en proie aux météorites. Ne quelques secondes l’armée maudite n’est plus, et les cadavres réanimés tombent, pour ne plus jamais se relever.

J’entends alors au loin des cris victorieux. Je plante alors mon épée dans le sol en posant le genou gauche à terre pour respirer.


*Cela s’est passer comme prévus, bien joué Mangolar. Pour l’instant tout s’est déroulé comme prévus. Ma seule crainte reste la réaction de la reine et des autres chefs envers mon épée. Mais je ne vais pas baisser les bras maintenant. Encore quelques jours ou bien quelques heures, et je serai enfin roi en ce royaume et dans le mien.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mangolar
niveau 1
niveau 1


Nombre de messages : 45
Age : 98
Date d'inscription : 27/11/2010

MessageSujet: Re: Le siège   25/11/2012, 19:11

Dès lors qu’Algalaran m’ai passé la lame au travers du corps, la bataille est finie. Mes nécromanciens n’ayants plus de quoi généré le bouclier protecteur se sont fait tuer sur le coup, sans aucune chance de survie.

Mes cendres rentrent en terre pour se diriger vers la porte maudite, qu’elles traversent. Se faisant, la porte se désagrège, ainsi que ces sœurs pour ne plus laisser entrer ou sortir qui que ce soit.

Une foi mes cendres revenu dans mon monde, Elles s’envolèrent pour s’amasser sur le trône du seigneur des ténèbres. D’abord en un tas, avant de tourbillonner pour donner corps à ma silhouette, puis je reprends vie. Il me faut alors quelques minutes pour reprendre mes esprits et ma respiration. J’entends alors dans le silence de la salle des mains frapper l’une contre l’autre. Alors les torches de la salle s’allument, laissant voir 5 membres de l’élite de mes soigneurs. Ils s‘approchent de moi, et leur chef m’intime l’ordre de me lever. J’essaye de me lever, mais je me rassis aussitôt. La cause en est que la blessure d’Algalaran n’a pas été résorbée.


*Fichu Maître. Et dire que j’étais sensé ne pas souffrir…Mais je suis toujours en vie, c’est le principal. Toujours est-il qu’avec ce sort de dislocation je suis bon pour ne plus pouvoir aller en dehors de ce monde avant au moins 30 ans, et il va me falloir 25 ans avant de pouvoir à nouveau me servir correctement de ma réserve magique. J’ai dû générer bien trop de mage qui ont eux même usé de ma magie.*

Alors qu’un des soigneurs m’aide à enlever ma veste, tandis qu’un autre prend un chiffon qu’il imbibe d’eau, je repense au plan d’Algalaran.

*Prenez garde Elfes, Humains, Nains, et autre créatures de l’autre monde. Prenez garde car le mal est déjà dans vos murs. Il s’installe dans vos murs pour prendre le pouvoir qu’il convoite depuis plusieurs années.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Värdklös
niveau 1
niveau 1


Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: Le siège   5/12/2012, 22:04

Nains, Géants, Barbares, Elfes, tout ceux qui etaient tombés au cham^ps d'honneur c'etait relevés, et ceci a cause de la MAUDITE MAGIE!!!!!!!!
(actuellement on est dans le crâne de notre barbare favori)



Alors que les cadavres réanimés se battaient, Vardklos vit son ennemi de toujours, le géant Jotuhn. Il s'avanca pour le tuer mais dans le chaos de la bataille les sépara, puis les rapprocha, mais les deux chefs se retrouvèrent seuls, entourer par les cadavres de leurs troupes.

Ils se mirent dos a dos, retenant leur envie de detruire l'autre. Et alors qu'ils se battirent pour leur vie, ils parlèrent. Ils parlèrent du danger mort-vivant et de la guerre, ils parlèrent de Midgard et de ses plaines immortelles, ils parlèrent de tous et de rien, et près d(une heure de combat plus tard, ils etaient (presque) des amis, restait un autre problème assez conséquent a régler :

-l'armée de mort-vivant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le siège   Aujourd'hui à 05:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Le siège
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» tour de siège
» engin de siège
» samurai siège
» Le siège social de la Coopérative du fer
» Une Gungan Jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mondes Elfiques et Magiques :: Histoire du forum :: Ère de Glace-
Sauter vers: