S'enregistrerAccueilFAQConnexion

Partagez | 
 

 Le reveil des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Värdklös
niveau 1
niveau 1


Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Le reveil des Hommes   26/1/2012, 23:12

Pendant que les Elfes et les Géants se battaient, Vardklös courut. Il courut loin, loin de tout. Loin des Hommes, et dans les grandes plaines il réapprit ce qu’était la barbarie. Il revit dans son sommeil ses ancêtres, coureurs de plaines, de bois, de montagnes, de jupons. Il revit la grandeur d’avant l’arrivée des elfes. Il revit la guerre contre eux. Il revit les batailles titanesques. Il revit la mort… et il pleura la mort. Le temps passa. Et dans les grandes plaines Vardklös courut nu. Défaisant ses enveloppes. Il courut. Au fur et à mesure de son périple il rencontra des chevaux. Et en domestiquant un il monta dessus. Puis se laissant aller il ferma les yeux une fois de plus et parla avec sa conscience. Il parla de tout, de rien. Puis la symbiose se fit et il parla avec le cheval. Il le vit courir la plaine, libre. Sans mors ni rênes.
Tu n’étais rien, un obscur cheval dans la grande horde équestre. Alors Vardklös te choisit, et te caressant le poitrail; Vardklos monta, tu l’accueillis comme un frère. Et tu galopas. Et tel un vent de mort dans les plaines vous avez parcouru. Et partout où tu passais les Hommes se mettait en selle pour se réunir. Tu as croisé de grandes armées, constituées de cavaliers nomades qui marchaient sur Shaiya. Tu as chevauché, chevauché, chevauché. Et lorsque tu à enfin fini de répandre la nouvelle tu es reparti. Ne vivant que de ta chevauché fantastique.
Sous le soleil, sous les étoiles, sous la Lune, sous la neige et la pluie. Et tu es arrivé à ton but. Tu repars alors, avec une envie : voir les étoiles défiler au-dessus de ta tête. La lune te surplombe, et tu t’arrêtes sur une petite colline. Tu regardes la plaine. Ta chère plaine. Tu te parles à toi-même. Et tu parles a la plaine, tu parles à Crôm. Tu parles à ton cheval. Dans les plaines il n’y a pas de gagnant. Car si les armées passent la plaine reste. Tu écoutes chanter les loups de la taïga. Et tu écoutes la nature. Tu remercies le ciel d’avoir créé une nature si belle et si pleine d’harmonie. Tu descends de cheval et tu t’allonges par terre. Tu fermes les yeux et te laisse envahir par le chant des loups. Que te restera-t-il demain? Tout peut arriver. Il n’y a que dans ces plaines que tout peut arriver. C’est lors de cette bataille que va se jouer l’avenir des Hommes, l’avenir d’un peuple, l’avenir d’un monde… ainsi chantent les loups des plaines, ces loups se sont levés. Un peuple entier s’avance. Les Barbares se mettent à cheval pour la première fois depuis des temps immémoriaux… et ils avancent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le reveil des Hommes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mondes Elfiques et Magiques :: Histoire du forum :: Ère de Glace-
Sauter vers: